10 tendances 2023 du Future Of Work

10 tendances 2023 du #FutureOfWork à ne pas manquer

Article publié le - Mis à jour le

10 tendances 2023 du #FutureOfWork à ne pas manquer

Comme chaque année, nous vous livrons les 10 tendances du #FutureOfWork que nous voyons poindre à l’horizon pour mieux concevoir avec vous les nouvelles eXpériences Employés de votre organisation en transformation.

Qu’il s’agisse de temps, de lieux ou de modes de travail, d’usages, de management, de technologies… une chose est sûre, plus rien ne sera vraiment comme avant.

 

1 – L’expérience employé au cœur des politiques RH

L’expérience employé est l’ensemble des interactions quotidiennes qu’un collaborateur peut avoir avec une entreprise, de sa candidature jusqu’à son départ, voire au-delà (on voit de plus en plus d’employés « boomerang » qui reviennent après un temps d’absence).

Avec l’essor du travail hybride, et avec l’aide des technologies, les entreprises cherchent à fluidifier l’expérience employé comme une expérience client.

Si jusqu’à présent, les entreprises ayant mis en place une politique d’expérience employé pouvaient encore être considérées à l’avant-garde, désormais elles sont la majorité (50% fin 2021). Seules 17% sont réfractaires (baromètre Parlons RH 2022).

 

2 – Vers la généralisation du FlexOffice version 2.0

Des premiers aménagements en FlexOffice (un simple partage du poste de travail attribué), on passe à des environnements dynamiques qui sont centrés sur les activités et les usages des collectifs.

Ils sont organisés en « quartiers », nouveaux points d’ancrage des équipes, dotés d’espaces multi-activités, notamment pour du collaboratif à haute intensité. Google propose des « Teams Pods » et AXA des « Huddles ».

Son adoption est massive. Déjà dans les entreprises de plus de 50 salariés, plus d’1 collaborateur sur 4 (28%) ne disposent plus d’un poste fixe attribué, et 77% en sont satisfaits (baromètre sur les modes et espaces de travail – CSA/Parella – 2022).

Et cela va doubler dans les prochaines années : 59% des entreprises en France souhaitent adopter ou intensifier le FlexOffice (Bureaux post-Covid, 9 mois après le début de la crise, quelles perspectives pour les bureaux ? – JLL 2020).

 

3 – La « Workspitality » : des bureaux comme à l’hôtel

La « Workspitality » est le résultat de la contraction des mots anglais « Work » et « Hospitality ». Ce mot valise a été introduit par la chaine hôtelière Accor en 2017 pour évoquer son offre de coworking Wojo. Par extension, il désigne l’intégration au travail des codes de l’hôtellerie : confort et services.

Avec l’essor du télétravail, un des enjeux pour les entreprises est de faire revenir leurs collaborateurs sur site en leur offrant un cadre aussi bien, voire mieux, qu’à la maison.

Fait révélateur : Sanofi a confié l’exploitation de son nouveau siège mondial à Paris – la Maison Sanofi – à un expert de l’industrie hotellière, qui a notamment travaillé au Ritz de Londres. Les codes de l’hôtellerie y sont adoptés partout, de l’accueil personnalisé jusqu’entre les zones collaboratives, en passant par les lieux de restauration, les espaces de travail et les coins cocons.

 

4 – Le travail hybride : il n’y aura pas de retour en arrière

Le travail hybride est un mix entre travail en présentiel, au bureau et travail à distance, chez soi ou ailleurs.

La possibilité de travailler à distance – en particulier parmi les cadres – a métamorphosé le travail au point de le rendre hybride. Tout l’enjeu pour l’entreprise est de se réinventer avec cette nouvelle façon de travailler :
  • comment organiser les temps individuels et collectifs, présentiels et distanciels ?
  • quel impact pour le rôle du manager ?
  • quel est le « contrat d’équipe », ciment de la confiance ?
  • quels outils pour fluidifier et organiser ?

Fin 2022, 74% des cadres français télétravaillent, et ce 2 jours par semaine en moyenne. Ils sont 80% à vouloir maintenir ce rythme en 2023 (étude OpinionWay/Beekast – 2022).

 

5 – La raison d’être du manager : l’équipe

A l’heure du travail hybride, entre ceux qui sont sur site et ceux qui sont à distance, la raison d’être du manager est de créer et de maintenir son équipe.

En mode hybride, les difficultés rencontrées par les managers résident principalement dans les liens et les échanges qui sont plus distendus et moins informels. L’enjeu est de consolider une nouvelle façon de travailler ensemble.

Le maintien de l’esprit d’équipe et des liens collectifs est la priorité pour 45% des managers. 36% d’entre eux ont revu leurs pratiques managériales notamment en privilégiant l’échange lorsque l’équipe est sur site, en se réunissant régulièrement ou en mettant en place des points d’avancement avec chaque membre (baromètre annuel télétravail et organisations hybrides – Malakoff Humanis – Février 2022).

 

6 – L’immeuble chronotopique : nouveaux usages et enjeux de RSE

Un immeuble de bureau chronotopique ouvre ses espaces à des moments, des individus et des usages différents pour en optimiser l’utilisation.

Cette optimisation est facilitée par le retour en centre-ville des entreprises sous l’impulsion des jeunes et du télétravail en région. Elles peuvent en effet ouvrir leurs bâtiments à de nouveaux usagers que sont les riverains, ce qui réjouit les élus locaux et contribue à rentabiliser de lourds investissements.

Ainsi en 2023, Métal 57 – le nouveau siège de BNP Paribas Real Estate à Boulogne Billancourt – prévoit d’ouvrir son parking et son food court le soir aux spectateurs de la Seine Musicale à côté. Son auditorium pourrait accueillir aussi des représentations le week-end.

 

7 – La sobriété énergétique : on y va pour de vrai

Dans un contexte marqué par l’accélération du changement climatique et la flambée du prix des matières premières, le plan sobriété énergétique du Gouvernement consiste à mettre en œuvre des actions concrètes pour transformer durablement nos habitudes et nos comportements, à la maison comme au bureau.

Comme souvent, c’est sous la contrainte que les transformations s’opèrent. De quoi voir fleurir de belles innovations.

Cet hiver, les points de consigne à 19° se sont généralisés. Certains immeubles (comme celui de TF1) adopte l’éclairage crépusculaire pour faire varier la lumière intérieure à celle extérieure grâce à des cellules photoélectriques.

Plus radical, en fin d’année dernière, le Ministère de la Transition énergétique a fermé des bâtiments peu fréquentés, proposant à leurs agents de télétravailler. Certaines entreprises envisagent de fermer leurs sites les vendredis où l’on observe des taux de fréquentation souvent inférieurs à 20%.

 

8 – Le marché du coworking est en train de pivoter

Si à l’origine les coworkings étaient des espaces de travail partagés entre des indépendants et des entrepreneurs, ce marché est en train de pivoter. Les grandes entreprises y réservent des places pour leurs télétravailleurs, voire leur demandent d’opérer complètement leurs bureaux.

Plus surprenant, des espaces non prévus à cet effet accueillent des télétravailleurs, comme Les Jardins d’Haïti, une maison de retraite à Marseille, pour le pouvoir d’intégration sociale des personnes en activité.

Véritables alternatives au domicile à l’heure du télétravail, ils permettent de maintenir un lien social et de limiter les inconvénients de la sédentarité. En France, on dénombre 3 420 espaces de coworking en 2022 (Ubiq Data), soit en moyenne presque 2 ouvertures supplémentaires par jour depuis 2021.

Blablacar propose à une partie de ses 125 employés qui ont fait le choix du full remote des hubs régionaux (Nantes, Lyon, Bordeaux, Sophia Antipolis…) composés d’espaces privatifs loués au sein de coworkings.

 

9 – Le futur du temps de travail : vers toujours plus de flexibilité

La flexibilité du temps de travail consiste à sortir des contraintes habituelles d’horaires, de durées ou de congés pour favoriser l’équilibre vie professionnelle / vie personnelle et augmenter l’efficacité collective.

La crise sanitaire a permis aux entreprises de comprendre qu’elles pouvaient faire confiance à leurs salariés et s’orienter vers une culture du résultat, chère aux pays anglo-saxons.

Les premiers tests grandeur nature de la semaine de 4 jours en entreprise dans ces pays (USA, Irlande, Grande Bretagne…) sont d’ailleurs encourageants. Fait révélateur : en Belgique, depuis novembre, les salariés peuvent officiellement effectuer leur nombre d’heures hebdomadaires en 4 jours au lieu de 5.

On voit aussi apparaitre dans les politiques RH des possibilités de temps partiels, y compris pour les cadres dirigeants, de congés sabbatiques et de travail déporté pendant plusieurs semaines en full remote, y compris à l’étranger (Publicis, L’Oréal). Chez Orange, le congé solidaire pendant 1 an donne aux salariés la possibilité de se lancer dans des projets qui leur tiennent à cœur tout en étant payés.

 

10 – L’entreprise apprenante, une réponse au monde VUCA

Une entreprise apprenante permet à ses collaborateurs de continuer à se former tout au long de leur carrière, mais aussi à apprendre de leurs succès, de leurs erreurs et des autres générations.

Pour cela, elle doit mettre en place une culture adéquate (test and learn…), des processus (mentoring, reverse mentoring…) voire concevoir des espaces d’apprentissage pour permettre le développement permanent des compétences de chacun. Un employé sur deux dans le monde aura besoin de redéfinir des compétences d’ici 2025 (The Future Of Jobs Report, World Economic Forum 2020), notamment sous l’impact de l’IA qui a fait récemment une percée spectaculaire avec ChatGPT.

Axa et Orange ont développé des programmes intergénérationnels permettant de faire monter en compétences les plus séniors – dont la Direction Générale – sur les outils numériques.

 

Nous vous donnons rendez-vous en 2023 pour vérifier ces tendances et pour vous accompagner dans leur intégration. Contactez Lynda Pariot.

workINprogress a pour ambition de proposer une eXpérience Employé (EX) à la hauteur d’une eXpérience Client (CX) réussie. workINprogress décrypte les tendances, co-designe l’environnement de travail avec les utilisateurs, et accompagne les entreprises vers une nouvelle eXpérience Employé. Pour plus d’informations : contact@workinprogress.xyz